L’AMOUR SERAIT AUSSI ADDICTIF QU’UNE DROGUE ?

Même si l’amour est un beau sentiment, (qui fait rêver), d’après une étude, ce serait aussi une drogue qui pourrait provoquer une forte dépendance.

L’addiction à l’amour commence par les hormones

Lors d’un coup de foudre, la première hormone à agir sur le système nerveux (et amoureux) est l’ocytocine. C’est dès le début de la relation amoureuse que cette molécule de l’amour et de l’attachement est produite. Face à elle, la dopamine  – molécule du plaisir – couplée aux endorphines devient une bombe à retardement dès lors qu’un contact physique se produit (un baiser, acte sexuel…).

A la suite de ces réactions en chaîne, le cerveau fait un simple calcul et se rend alors compte que tous les éléments déclencheurs sont reliés à une personne: l’être aimé. Quand chez certains cette période de passion amoureuse ne dure qu’un temps, chez d’autres, elle devient donc une drogue qui les pousse tout le temps à revenir.

L’amour : entre passion et addiction

Les chercheurs ont tout particulièrement relié la dépendance à l’amour à celle de l’alcool (dont on doit surveiller la consommation). En effet, tous deux désinhibent à leur manière en permettant de ne plus avoir de blocage par la peur ou le stress. D’une autre part, c’est aux MDMA – la pilule dérivée d’ecstasy – que l’amour est comparé grâce à sa capacité à augmenter l’empathie.

Pour toutes ces raisons, en étant amoureuses comme en consommant ces substances illégales, on a cette sensation de plénitude et presque d’invincibilité dans un premier temps, puis de manque par la suite. On dépend de ce sentiment et de cette personne qui nous fait nous sentir si bien.

C’est pourquoi, tous les êtres sensibles à toutes formes de dépendance doivent prendre soin de leurs manques à combler au risque de se perdre dans leurs amours ou autres types d’addictions.

Aucun commentaire

Écrire un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :